Montsecano Wines Our Team Vintage Reports Contact

MONTSECANO VINTAGE REPORT 2012-2013

Le Ciel et la Terre de Montsecano

Ce qui frappe dʼabord quant on arrive à Montsecano cʼest la puissance de la lumière, elle est ici dʼune force quasi aveuglante, surtout lorsqu'on débarque début mars d'une interminable nuit d'hiver européenne, on se sent alors comme l'ours qui sort de sa caverne après une longue hibernation!

Il faut dire que le trou dans la couche dʼozone qui affecte le Chili, donne là-bas naissance à des lumières particulièrement irradiantes, capables de faire jaillir les couleurs d'un paysage et les sentiments du cœur des hommes qui y vivent, en gerbes soudaines et passionnelles jusqu'à l'excès, très loin de la modération tranquille de mon Alsace dʼorigine!

Ce qui frappe ensuite à Montsecano cʼest lʼaridité hiératique de cette colline, sa poussière vaporeuse qui flotte dans lʼair comme un embrun minéral et lui confère un halo de mystère, une sorte de majesté sacrée.

Là aussi me voilà bien loin de ma verte vallée rhénane, avec comme seule pierre d'appui, ce granit de Montsecano déjà côtoyé sur le Clos Mathis, à priori identique mais en réalité si différent.
Et même si un jeu dangereux de frottements tectoniques unit lʼAlsace au Chili dans le risque sismique, le Chili se classe hors catégorie en matière de Terremoto, ce qui accentue sans doute encore le tempérament de ses habitants. Après tout, eux ne craignent pas,comme nous autres gaulois, que le ciel ne leur tombe sur la tête mais plutôt que la terre se dérobe sous leurs pieds!

Les Energies de Montsecano

Cette lumière surpuissante, ce ciel sans pluie, cette colline minérale, cette terre en mouvement perpétuel, mais aussi ce Pacifique si proche qui vient brumiser la vigne aux aurores, en une offrande précieuse aux ceps, évitant ainsi les excès dʼirrigation, et puis surtout cette terre vierge de toute culture préalable, complètement préservée de toutes les pollutions modernes, aucun portable ne passe à Montsecano, tout cela fait et constitue le Terroir de Montsecano, tout cela fait la force de ce lieu si particulier.

A Montsecano, les énergies sont fortes et palpables, les énergies sont brutes et indomptées, elles ne sont ni affaiblies, ni dévoyées par les méfaits de la civilisation, on les sent dans la vitalité des levures indigènes, dans la multitude dʼoiseaux qui y trouve refuge, dans les nombreux arbres natifs qui y poussent en parfaite synergie avec la vigne, les énergies sʼexpriment dans lʼintensité de la vie et une biodiversité préservée.

Et par dessus tout il y a la beauté du lieu, la beauté de Montsecano qui me rappelle lʼémotion que je ressens depuis toujours sur le Muenchberg, une beauté qui vous prend à la gorge et au ventre et vient rappeler quʼil nʼy a pas de grand vin sans grand lieu, et un grand lieu cʼest avant tout un lieu où règne la beauté qui déclenche immanquablement la joie, la joie dʼoù vient lʼamour.

Montsecano, on en tombe immédiatement amoureux et l'émerveillement ressenti est à lʼexact opposé du sentiment guerrier des premiers conquistadors, il sʼagit moins de conquérir que de comprendre, de contraindre que dʼentendre. Mais nʼest ce pas là la grande leçon du terroir, de tout terroir?

 

 

Et puis peut-on vraiment évoquer Montsecano sans évoquer l'amitié qui soutient tout ce projet. Montsecano a en effet été créé par quatre amis qui partagent un même amour et une même vision du vin, et qui vivent ou ont tous vécu en France (ce qui explique d'ailleurs que la langue officielle de Montsecano soit le français!).

Et les vendanges sont pour nous une occasion très particulière de nous retrouver tous les quatre pour partager nos efforts, notre sueur, nos rêves, nos joies et nos peines autour de notre vin.

Chacun sait que l'amitié est un formidable catalyseur et si le vin transcende l'amitié, à Montsecano c'est l'amitié qui transcende le vin!

Vendanges 2013 et premières impressions des 2012 après mise

Avant de récolter les 2013 le 11 mars, nous avons d'abord embouteillé les 2012 le 7 et 8 mars.

2012 fut une année chaude et particulièrement sèche, il n'a plu que 243 mm d'eau et les vendanges ont été précoces, début mars.
Les rendements restent très bas à Montsecano avec 7,5hl/ha mais les jus sont extraordinaires!

Égrappage total, levures indigènes, macération douce, pressurage manuel, tout est fait pour respecter le raisin.
Les élevages se font 100% en œuf pour Montsecano et 1⁄4 en œuf,3/4 inox pour Refugio, ni collage, ni filtration, du SO2 sous forme homéopathique indétectable à l'analyse mais suffisant pour protéger le vin.

Les 2012 sont de vrais vins naturels, de grands vins de terroir gourmands et tactiles, avec un formidable toucher de bouche et une profondeur minérale.
2012 est un très grand millésime qui fera date à Montsecano.

2013 fut une année très pluvieuse pour la vallée de Casablanca avec 487 mm d'eau ce qui est le double de 2012, mais reste très en dessous des moyennes alsaciennes qui sont de l'ordre de 600mm!
2013 a eu des températures plus contrastées que 2012, le début du cycle a été plutôt frais et puis il a fait très chaud à partir de fin janvier.
La récolte s'est faite le 11 et 12 mars pour Refugio et le 13,14,18 et 19 mars pour Montsecano.
Les rendements sont très satisfaisants et ont grimpé à 15hl/ha pour Montsecano, nous aurons donc un peu plus de vin à vendre ce qui va nous permettre de répondre aux demandes insatisfaites!
Au bout de 8 ans la vigne s'est peu à peu installée, un triple labour et plus de pluie ont aussi grandement aidés, cela a fait beaucoup de travail mais quelle récompense!
Les jus sont très équilibrés avec de belles acidités grâce à des températures globalement plus fraiches,et d'une certaine manière ce millésime s'annonce plus dans un style « Old world ».
Mais pour le moment 2013 est encore dans ses langes,et nous attendons patiemment ses premiers mots, histoire de voir s'il s'exprime bien dans la langue de Molière!

André Ostertag, vigneron-socio à Montsecano

En Anglais Montsecano en Facebook